Nos produits

Afin de privilégier nos différents revendeurs, nous avons fait le choix de ne pas avoir de site internet vendeur. Vous pourrez donc retrouver nos produits chez nos revendeurs ou directement à la boutique de la distillerie.

Alcool et santé : pour calculer de façon simple, rapide et conviviale, l’équivalence calorique d’une boisson alcoolisée, toutes les informations nutritionnelles sont à retrouver sur le site info-calories-alcool.org.

Houlle 40° (Carte Dorée)

Genièvre adouci un peu plus d’un an dans de vieux foudres de chêne d’une contenance de 30 à 40 hectolitres avant la mise en bouteilles.

Couleur : Transparente.

Nez : Végétal voire floral, doux, marqué par le grain et la volatilité des parfums de la baie de genièvre.

Goût : Celui des matières premières à la sortie de l’alambic, assez proche d’un genièvre traditionnel non vieilli, c’est à dire minéral et végétal à la fois, mais avec la douceur et la longueur qui lui sont propres.

Conseils d’utilisation : Servir frais en digestif ; en apéritif sous forme de cocktails ; en « trou flamand » avec un sorbet au citron, aux fruits rouges ou à la pomme ; pour aromatiser des préparations culinaires (charcuterie, entrées, plats, desserts), déglacer des sauces, flamber des viandes… Excellent révélateur de goût, il est très utilisé par de nombreux restaurateurs et chefs du Nord de la France et d’ailleurs…

Houlle 49° (Carte Noire)

Assemblage de genièvres conservés entre 1 et 6 ans, dans des fûts de chêne, neufs ou anciens, d’une contenance de 150 à 700 litres, ce qui garantit la constance de ses caractéristiques à la mise en bouteilles.

Couleur : Légèrement ambrée par le vieillissement sous bois.

Nez : Fin et puissant des matières premières, très végétal, avec une note boisée soutenue de chêne jeune.

Goût : Fort et prononcé, voire masculin, tout en restant moelleux. Celui des grains, du bois, avec la pointe d’amertume de la baie de genièvre. Servi glacé, ce qui en atténue l’attaque en bouche, ses parfums explosent en retour lorsqu’il se réchauffe. Persistant et agréable.

Conseils d’utilisation : Servi glacé, sorti du congélateur, c’est LE digestif traditionnel régional par excellence. Il peut également être utilisé en « trou flamand » avec un sorbet, ou en cuisine où il se révèle être un formidable exhausteur de goût.

Spécial 43°

Le Houlle Spécial se différencie des genièvres traditionnels dès le mélange initial de grains par une plus grande proportion d’avoine, une céréale plus grasse qui lui donne plus de corps et de douceur. Il est ensuite conservé au moins trois ans dans des foudres de chêne d’une contenance de 30 à 40 hectolitres qui ont été rajeunis, c’est à dire brûlés de nouveau.

Couleur : Marquée par le bois légèrement brûlé dans lequel il a été élevé.

Nez : Un équilibre entre les caractéristiques végétales d’un genièvre traditionnel et des notes boisées aromatiques concentrées et soutenues.

Goût : Végétal à l’attaque, mais riche et soyeux, il se prolonge en bouche sur des notes plus épicées, boisées, légèrement fumées voire caramélisées.

Conseils d’utilisation : Servir frais mais pas glacé, en digestif et même en apéritif, avec ou sans glace selon le goût. En cuisine, il accompagne très bien les poissons, crus ou fumés, et fait également le bonheur des pâtissiers, qu’ils soient amateurs ou avertis, pour leurs babas et autres créations.

Brut de Fût

Le Brut de Fût n’est ni plus ni moins qu’un Houlle Carte Noire qui a été directement mis en bouteilles à l’issue d’une maturation plus longue en fût de chêne. Son goût et son degré d’alcool varient en fonction du fût dont il est tiré et de la durée de son vieillissement.

Couleur : Ambrée par le vieillissement sous bois.

Nez : Comme la Carte Noire, fin et puissant des matières premières, végétal et herbacé, avec une touche boisée plus soutenue.

Goût : Un peu plus doux et plus fondu au niveau des arômes que la Carte Noire, il reste néanmoins fort et prononcé, avec une note de chêne bien accentuée. Intense, persistant et agréable.

Conseils d’utilisation : Servir à température de cave ou à température ambiante en digestif, mais surtout pas glacé, pour en apprécier l’intensité du boisé en bouche.

Houlle XIV 42°

Le Houlle XIV est le monarque de nos genièvres, celui dont la maturation en fût de chêne est l’une des plus longues. Cela induit une atténuation des parfums volatils de la baie de genièvre et un boisé beaucoup plus riche. Au départ cuvée limitée en 2014, il a finalement été pérennisé mais n’est mis en bouteille qu’une seule fois par an afin d’en préserver la qualité.

Couleur : Ambrée aux reflets cuivrés.

Nez : Moins marqué par la baie de genièvre, il laisse entrevoir l’ensemble de son bouquet aromatique, d’autant plus s’il est réchauffé. Très parfumé.

Goût : Très subtilement végétal à l’attaque, il se poursuit en bouche sur un boisé aux saveurs riches et complexes. Tout en rondeur, en douceur, avec une touche fruitée et caramélisée. Une longueur et une richesse en bouche exceptionnelles.

Conseils d’utilisation : Servir à la manière d’un bon whisky, c’est à dire à température ambiante ou à température de cave, aussi bien en apéritif qu’en digestif et surtout sans glaçon. Ne pas hésiter à le réchauffer quelques minutes en gardant son verre à la main pour qu’il exprime au mieux la richesse de ses arômes.

Cocktail de Fruits Rouges – 17°

Mélange de genièvre, de sucre, d’infusions aromatiques ou alcooliques et de jus concentrés de fruits rouges (framboise, mûre, cassis).

Goût : Plus aromatique que liquoreux, c’est un concentré des saveurs des trois fruits rouges (framboise, mûre, cassis) qu’il contient et que l’on parvient facilement à distinguer et à différencier. Le tout agréablement mis en valeur par le genièvre qui tient le rôle d’exhausteur de goût.

Conseils d’utilisation : Servir frais, en liqueur ou en apéritif, avec ou sans glaçon selon le goût. Le Cocktail Fruits Rouges peut également être utilisé à la manière d’un kir avec un vin blanc sec ou un Crémant brut.

Apéritif Citron-Cassonade – 15°

Mélange de genièvre, de jus concentrés de citron et de pomme, de cassonade et d’infusion aromatique de cassonade et de caramel.

Goût : Un équilibre original et très agréable entre le sucré apporté par la cassonade, l’acidité du citron et la pointe d’amertume de la baie de genièvre.

Conseils d’utilisation : Servir frais, en liqueur ou en apéritif, avec ou sans glaçon selon le goût. L’Apéritif Citron-Cassonade peut également accompagner avantageusement un sorbet au citron au milieu ou en fin de repas.

Cuvée limitée 2017 – fût S9 à 46°3 – Genièvre vieilli en vieux fût de Sauternes

Le point de départ de cette cuvée limitée est un même assemblage de vieux genièvres élevés en fûts classiques qui a servi en février 2012 à remplir des vieux fûts de Sauternes, tous identiques. Cinq ans plus tard, chaque fût a évolué de manière différente en fonction de sa position dans la salle de vieillissement. En fond de salle, dans un air plus humide, la part des anges s’est limitée à une perte en alcool ; alors qu’à proximité de la porte, le genièvre a perdu en eau et en alcool, donc en volume, et s’est concentré.
Devant ces résultats différents, nous avons préféré ne pas les assembler mais au contraire les embouteiller séparément, en brut de fût, afin de profiter pleinement de ces différentes évolutions, plus ou moins souples et plus ou moins boisées, le Sauternes amenant une touche fruitée caractéristique qui n’existe pas dans un genièvre classique.

Couleur : Or, plus ou moins foncé selon le fût.

Nez : Boisé et fruité à la fois.

Goût : Comme pour le nez, on retrouve toujours une attaque végétale caractéristique du genièvre évoluant sur un boisé plus ou moins présent et une fin de bouche très longue avec des arômes fruités, mais non sucrés, de raisin et de fruits exotiques.

Conseils d’utilisation : Servir à température ambiante, à la manière d’un bon whisky, en digestif de préférence. Comme il s’agit de genièvre brut de fût, il est possible d’ajouter quelques gouttes d’eau pour révéler les arômes, mais pas de glaçons.

Finition Monbazillac – 42°

Vieux genièvre sur lequel nous avons pratiqué une finition d’un an dans des fûts frais de Monbazillac du Domaine de Peyrecagne. Le Monbazillac étant un vin moelleux, cette finition en fûts frais amène du corps à ce genièvre, ce qui influe beaucoup sur sa tenue en bouche et sa douceur. On retrouve des arômes boisés et surtout fruités du raisin qui s’opposent au côté sec du genièvre.

Couleur : Prononcée.

Nez : Très complexe, végétal, boisé et fruité.

Goût : L’attaque en bouche est très douce et les arômes ne tardent pas à s’exprimer. Le résultat est très riche en bouche, subtil et complexe. Il évolue du végétal de la baie de genièvre aux saveurs fines, fruitées et persistantes provenant du Monbazillac, tout en exprimant les saveurs du grain et du bois.

Conseils d’utilisation : Servir à température ambiante. Sa douceur convient sans aucun problème dès l’apéritif pour les amateurs de spiritueux, mais il peut également être proposé en digestif.